1ère promotion “La Condamine”

La première promotion des élèves diplômés des carrières d’économie et de gestion de “La Condamine » ont officiellement reçu leur « parchemin » le 18 octobre, date de l’inauguration du nouvel auditorium du « campus » que possède l’Université del salvador à Pilar. Ce double diplôme de « licenciatura » argentine et de maîtrise française vient couronner les quatre années d’études du cursus franco-argentin de la Universidad del Salvador, monté en partenariat avec cinq universités françaises (Paris I Panthéon Sorbonne, Paris IX Dauphine, Orléans, Toulouse I et Evry) et plusieurs entreprises franco-argentines.

Les élèves diplômés des carrières d’économie et de gestion de « La Condamine », première promotion, ont officiellement reçu leur « parchemin ». Ce double diplôme de « licenciatura » argentine et de maîtrise française vient couronner les quatre années d’études du cursus franco-argentin de la Universidad del Salvador, monté en partenariat avec cinq universités françaises (Paris I Panthéon Sorbonne, Paris IX Dauphine, Orléans, Toulouse I et Evry) et plusieurs entreprises franco-argentines. La remise de diplômes a eu lieu le 18 octobre, date de l’inauguration du nouvel auditorium du « campus » que possède l’Université à Pilar. La cérémonie, forte en symboles -professeurs et élèves en toges- s’est déroulée au son des hymnes nationaux argentin et français, en présence, du côté argentin, de l’évêque Monseigneur Rafael Rey qui a béni les installations, du recteur de l’université du Salvador Juan Tobías et d’autres représentants du Salvador, et du côté français, du vice-président de l’université Paris I Panthéon Sorbonne, professeur Yves Daudet, du doyen de la faculté de sciences économiques de l’université de Toulouse, professeur Jacques Le Pottier, ainsi que de représentants de l’ambassade et des services culturels. Parmi les cent vingt nouveaux diplômés de l’université, douze recevaient leur titre dans le cadre de la Condamine. Le professeur Jacques Le Pottier est le nouveau coordinateur du programme. Son prédécesseur, le professeur Jean-Louis Mucchielli, avait été un des principaux artisans de la mise en place de ce singulier cursus universitaire biculturel « La Condamine ».

 

Partager sur