Salta la linda

Porte d’entrée de la région du nord-ouest d’Argentine, Salta « vaut le voyage ». Une des plus anciennes villes du pays, riche en architecture coloniale, est le point de départ de nombreux circuits où se mêlent des paysages uniques, des sites archéologiques, des vins remarquables et un train qui arrive jusqu’aux nuages.

L’origine du nom « Salta » pourrait s’expliquer par un mot de vieil espagnol « sagta », signifiant belle. L’autre explication possible, d’origine indienne, s’appuie sur le mot quichua « saacta » qui signifie piler (du fait des mines proches). Toujours est-il que la ville est belle et agréable.

Fondée en 1582 par le gouverneur Hernando de Lerma, Salta se situe dans la plaine du rio Lerma, près du mont San Bernardo.
C’est aussi une étape agréable avec toute l’infrastructure d’une grande ville (400.000 habitants) pour organiser son séjour et parcourir cette région du nord-ouest, même si les excursions prennent souvent la journée entière.

La ville est organisée autour de la plaza 9 de Julio, coeur de la cité qui ne manque pas de charme. Cette place carrée est entourée d’arcades et plantée de hauts palmiers, et rassemble autour d’elle la cathédrale du XIXème, le Cabildo et la Casa de Gobierno.

A voir également : l’église San Francisco, quelques musées situés dans de magnifiques maisons coloniales agrémentées de patios, de balcons et portes sculptées, le couvent San Bernardo et sa porte en caroubier sculpté datant du XVIème siècle.

A faire aussi : la montée au Cerro San Bernardo par le téléphérique. Le point de vue permet d’avoir une vue globale sur les toits de la ville entourée par les collines, tout en passant un moment agréable au café équipé de chaises-longues et de hamacs !

Enfin le marché artisanal mérite le détour.
Hormis la visite de la ville, plusieurs chemins s’offrent à vous.

Vers le nord, la Quebrada de Humahuaca par Jujuy. Vous passerez par Tumbaya, Purmamarca et admirerez la montagne aux « Siete colores », plantée de cardones (cactus). Après Maimara, vous découvrirez la cité inca deTilcara et son musée archéologique. Vous traverserez ensuite le Tropique du Capricorne, matérialisé par un monument. Enfin, vous arriverez à Humahuaca et ses maisons aux murs d’adobe.

Au sud, vers Cafayate, la route partant de Salta vous amène à la Quebrada de las Conchas, magnifiques paysages de roches aux formes et couleurs extraordinaires. Vous découvrirez successivement la Garganta del Diablo, l’amphithéâtre, le crapaud (el sapo), les fenêtres (ventanas), l’obélisque (el obelisco), le moine (el fraile), les châteaux (los castillos), etc. A Cafayate (1660 mètres d’altitude), vous pourrez visiter le musée du vin.

La route allant vers Cachi est également d’une rare beauté : cactus géants, roches aux couleurs empruntant toute la gamme, tapis de piments rouges mis à sécher sur le sol, et en toile de fonds les neiges éternelles du Cachi et du Nevado de Palermo (plus de 6 000 mètres). Elle est beaucoup moins fréquentée par les touristes. A Cachi, visitez l’église qui est en bois de cactus et le musée archéologique et ses momies indiennes.

« El tren a las nubes » demande une journée complète. Ce parcours mythique a été dessiné par des ingénieurs français, mais finalement construit par l’américain Maury entre 1921 et 1948. L’ouvrage compte 21 tunnels, 31 ponts, 13 viaducs au-dessus de profondes gorges et offre des paysages splendides. Attention : départ très tôt le matin (7 h) et retour tardif (après 22 h) mais aventure inoubliable.

Information utile

www.turismosalta.com
Casa de Salta en Bs As : Diagonal Roque Sáenz Peña 933 – tel : 43261314
indicatif téléphonique : 0387
Mercado artesanal de Salta : San Martín 2555