L´Argentine « taxe » les touristes étrangers

ezeizaLe tourisme en Argentine est en plein boom et pourtant les prix des billets d’avion coûtent près de deux fois plus cher pour les étrangers que pour les locaux. Un billet d’avion de Buenos Aires à Bariloche par exemple varie entre U$S260 et U$S496 pour une personne argentine alors que le même billet pour un touriste étranger oscille entre U$S500 et U$S990.

L’Argentine est un des seuls pays au monde affichant cette discrimination, apparue après la dévaluation du peso argentin en 2002. La compagnie argentine Aerolíneas affirme que ce tarif différentiel ne pénalise pas les étrangers mais au contraire avantage les résidents locaux. Quoiqu’il en soit la réalité est que les tarifs sont plus chers pour les étrangers alors que le service est le même.

Gabriela Malizia du cabinet des assesseurs du Sous-secrétariat au transport aérocommercial précise que ce tarif différentiel n’est aucunement approuvé. De toute évidence cette pratique relève de la discrimination et est illégale. Diego Benitez, le président de l’Association Argentine du Droit au Tourisme (AADELTUR), le confirme en affirmant que « d’un point juridique, il n’existe aucune justification. C’est inconstitutionnel de discriminer les touristes étrangers avec des tarifs différentiels« .

Selon les informations d’AADELTUR, qui a recensé environ 5000 plaintes de touristes étrangers cette année, le transport aérien se situe en tête avec près de la moitié des plaintes. Elles ne sont pas, évidemment, toutes liées aux tarifs différentiels mais cela donne tout de même une idée de la gravité du problème.

Gabriela Malizia affirme être au courant de cette anomalie depuis 2005 au moins. Le problème des tarifs différentiels ne se circonscrit pas au transport aérien : on trouve aussi des incongruités dans les prix d’entrée des parcs nationaux et, bien sûr, dans les tarifs hôteliers.

Malgré tout, la destination Argentine demeure populaire et les touristes continuent à venir déposer leur obole dans les caisses du pays. Selon les chiffres de l’enquête du Tourisme international, l’aéroport international d’Ezeiza, à lui tout seul, a connu une augmentation de 14,2% de voyageurs étrangers dans la première moitié de 2007 par rapport à l´année précédente. En tout, plus d’un million d’étrangers sont arrivés à cet aéroport pendant cette période. Plus d’un cinquième des visiteurs viennent d’Europe, et 40% sont en provenance des pays limitrophes. Les touristes européens restent en moyenne dix jours de plus en Argentine que la moyenne qui est de 13,1 jours.

Association Argentine du Droit au Tourisme (AADELTUR) http://www.derechodelturismo.org/
Secrétariat au transport : http://www.transporte.gov.ar/
Sous-secrétariat au Transport aérocommercial : http://www.aerocomercial.gov.ar/
Gabriela Malizia : gmaliz@mecon.gov.ar

Gaspard Sebag

Partager sur
Mots-clés: