Un Oscar aussi pour Logorama, un court-métrage franco-argentin

Le même jour, quelques minutes avant que Campanella ne monte sur la scène pour recevoir sa statuette, un autre Argentin avait reçu la sienne. Il s’agit de Nicolás Schmerkin primé pour la production du meilleur court-métrage d’animation : Logorama.

logorama1Né en Argentina mais résident en France, il a produit ce petit film de17 minutes réalisé par François Alaux, Hervé Crécy et Ludovic Houplain.

Logorama présente un Los Angeles couvert de plus de 2.500 logos et marques de différentes entreprises, lesquels seront détruits par une série de catastrophes naturelles (y compris un tremblement de terre et un tsunami de pétrole). Un univers alarmant (semblable à celui dans lequel nous vivons) où la création l’emporte sur le rationnel et où triomphent la nature et la fantaisie humaine.

V.S.

Partager sur
Mots-clés: