François Hollande au premier jour de sa visite à Buenos Aires

Le président Mauricio Macri a reçu en grande pompe ce mercredi 24 février le Président François Hollande à la Casa Rosada. Après une heure d’entretien privé, les deux mandataires ont tenu une conférence de presse. Avant leur respective allocution une vingtaine d’accords de coopération ont été signés dans les domaines de la recherche scientifique, l’agriculture, les produits alimentaires, la culture et la défense.

Macri_con_Hollande3 - copiaLe président Macri, en remerciant son homologue français pour sa visite, a souligné les liens historiques qui unissent la France et l’Argentine, « histoire qui doit continuer d’être mais maintenant en phase avec ce XXIème siècle », en tenant compte des nouveaux outils d’enseignement, de la robotique, et de l’exploitation de la richesse agricole des deux pays. Il a mentionné l’étroite coopération qui existe dans le domaine scientifique entre le groupe AREVA d’énergie nucléaire et INVAP, la société d’Etat argentine de haute technologie
Il ne doute pas que cette visite renforcera plus encore les relations politiques et économiques entre les deux pays, sans oublier la lutte commune contre le terrorisme, et le maintien de la politique des droits de l’homme.

Le président François Hollande a chaleureusement remercié l’accueil reçu et s’est réjoui que la date de sa visite coïncide avec le Bicentenaire de la République Argentine. Il a rappele que le Général San Martin avait choisi la France pour y vivre ses derniers jours, “deux pays porteurs des mêmes valeurs« . Il s’est félicité de trouver une Argentine plus crédible et plus ouverte. Il a rappelé que la France a largement accueilli les réfugiés de la dictature militaire et demain, jeudi, il se rendra au Parque de la Memoria où il rencontrera les Grands- Mères de la Place de Mai.

François Hollande a souligne l’harmonie dans laquelle vivent en Argentine differentes communautés, comme celle d’origine syrienne; une harmonie qui faciliterait grandement l’intégration des nombreux Syriens réfugiés dans des camps en Europe.

Concernant les relations commerciales, il a souhaité l’établissement d’une feuille de route commune à long terme et, tout en rappelant les 250 entreprises françaises installées depuis longtemps en Argentine, il a promis de faciliter les crédits pour celles qui desireraient a partir de maintenant investir dans le pays. Il s’est engagé aussi à appuyer l’entrée de l’Argentine dans l’OCDE, de l’épauler dans ses démarches auprès des grandes instances mondiales financières, ainsi que dans ses pourparlers pour le recouvrement de sa dette souveraine.

François Hollande a souligné l’importance de la culture et de la langue française en Argentine se référant aux 70 Alliances Françaises existantes dans le pays. »Nous appuierons la rentrée de l’Argentine en tant que membre observateur dans l’OIF (Organisation Internationale de la Francophonie). La France est le 4ème pays d’accueil des étudiants universitaires argentins et « nous accroîtrons dans les cinq prochaines années le nombre permis de visas Vacances-Travail (PVT) » a-t-il promis.
 » Nous voulons que notre coopération dans le domaine scientifique et de recherche soit exemplaire. Et je suis certain que dans le domaine spatial nous pourrons aller plus loin et plus haut. »

En se référant au changement climatique il a vivement remercié l’appui des diverses délégations argentines qui ont participé à la Cop 21 qui s’est tenue à Paris.

Suzanne Thiais

Lire aussi