Cycle de projections « Femmes en marche »

4 films français, un lieu : Casa de la Lectura. Leur point commun ? Des femmes d’exception qui refusent de laisser la vie les ranger dans une case et qui font le choix d’agir plutôt que de subir. Quatre parcours de femmes qui, si elles proviennent d’horizons différents, se ressemblent dans leur force de vie.  Chaque séance consistera en une projection du film suivie d’un débat.

bande-de-filles-girlhoodVendredi 3 juin, 19h
Un amour de jeunesse, 2011, 110min
Drame de Mia Hansen-Løve
Une adolescente, Camille, ne vit que par son amour pour Sullivan, qui part vivre l’aventure à l’autre bout du monde. Sullivan ne revient pas et Camille, folle d’amour, tente de mourir. Quatre ans passent, Camille, inscrite en architecture, travaille sous les ordres de son professeur, Lorenz, et peu à peu l’amour naît entre Camille et Lorenz, et ils se mettent à vivre ensemble. Dix ans ont passé depuis Sullivan, quand ce dernier réapparaît.
C’est, après « Tout est pardonné » et « Le Père de mes enfants », déjà le troisième film de Mia Hansen-Løve. Son style est fondé sur la retenue, la délicatesse, sur les creux dans le récit qui évitent les grandes scènes émotionnelles classiques pour n’en montrer que les préliminaires, ou la conclusion. Faible dramatisation des événements, pas de coups d’éclat ou de psychodrames impressionnants, d’accidents calculés et calculateurs.

Vendredi 10 juin, 19h
La Cour de Babel, 2014, 89min
Documentaire de Julie Bertucelli
Une adolescente écrit son nom au tableau. Elle précise qu’elle s’appelle Maryam, qu’elle vient de Lybie et qu’elle habite à Paris. Une voix douce, celle d’une enseignante, lui fait remarquer qu’elle a fait une petite faute d’orthographe. D’autres adolescents lui succèdent au tableau et écrivent les mêmes informations dans leurs langues natales : l’arabe, l’ukrainien, le chinois, le sri-lankais, le wolof… Ils disent « bonjour » dans la langue du pays qu’ils viennent de quitter. Il y a bien ici quelque chose de Babel… Nous sommes en fait dans une « classe d’accueil « d’élèves nouvellement arrivés en France, implantée au collège de la Grange-aux-Belles, dans le 10ème arrondissement de Paris. À deux pas du pittoresque et historique canal Saint-Martin. C’est dans cette classe que la cinéaste Julie Bertuccelli et son équipe ont posé caméra et matériel vidéo pendant l’année scolaire 2011-2012.

Vendredi 17 juin, 19h
Bande de filles, 2014, 112 min
Drame de Céline Sciamma
Marieme, 16 ans, vit en banlieue. Silhouette féline, nattes africaines, œil de biche, elle est d’une beauté ravageuse. En échec à l’école, mère de substitution à la maison, elle s’occupe de ses petites sœurs en essayant d’éviter les coups de son grand frère. Jusqu’au jour où elle rencontre trois filles, bien décidées à ne pas se laisser dicter de loi. Des bagarreuses, des enjôleuses, des drôlesses, qui soignent leur style et balancent leurs répliques avec une rage joyeuse. Pour cette bande de filles à la féminité explosive, pas question d’être des épouses cloîtrées, trimant dur comme leurs mères soumises à la domination masculine…

Vendredi 24 juin, 19h
Weekends, 2014, 107 min
Parfois, il en faut peu pour ruiner un weekend à la campagne. Un simple quiproquo au parking du supermarché, une réaction hâtive et tout déraille. Rien n’a l’air d’aller pour Christine : Jean la quitte, ses meilleurs amis Sylvette et Ulrich prennent leurs distances. Si son monde semble s’écrouler, ce weekend sera plein de surprises, aussi bonnes que mauvaises. Amours et désamours dans la vie de deux couples, le temps des week-ends.

Entrée libre et gratuite
Casa de la Lectura
Lavalleja 924

Partager sur