Inauguration de l’exposition « En el corazón del cambio climático »

Sous un soleil radieux dont la chaleur était attenuée par des rafales de vent glacé, s’est déroulée, jeudi matin, la visite de l’exposition, commentée par l’ambassadeur lui-même à un jeune public attentif, en grande partie composé d’élèves de classes de 3ème du lycée franco-argentin « Jean Mermoz ».

grilles5Les grandes photos accrochées sur les grilles de l’ambassade reflètent dramatiquement les conséquences des ravages causés par les bouleversements climatiques incontrôlés tant, aux îles Maldives qu’au Bangladesh.
La visite s’est poursuivie par un exposé clair et mobilisant de l’ambassadeur. dans le hall circulaire au rez-de-chaussée de l’ambassade, transformé pour l’occasion en salon de conférence. Il a tenu à remercier pour leur présence ou leur participation à l’organistation de l’exposition les élèves du lycée Mermoz, les représentants de délégations locales de l’ONU, les directeurs et responsables des entreprises Veolia et Danone et les représentants des services culturels de l’ambassade. Il a précisé que l’actuelle exposition avait lieu au moment même où se déroulait la COP22, réunie ces jours-ci à Marrakech, au Maroc.

grilles4Pierre-Henri Guignard, très connaisseur des problématiques du changement climatique, rappelons qu’il a été, l’année dernière, secrétaire general de la COP21 à Paris, a décrit les changements générés par les combustions fossiles et leur émission de gas comme cause directe du réchauffement climatique qui altère l’ensemble de la planète. Les connaissances scientifiques permettent aujourd’hui de comprendre ces phénomènes et les menaces qu’ils représentent pour l’homme et les activités humaines. Pour répondre à ce défi mondial, l’ONU a depuis plus de 22 ans essayé de promouvoir des accords auxquels sont appelés à adhérer tous les pays – aujourd’hui 196- pour repenser et transformer les modes de vie modernes. Mais si les recettes sont connues, leur mise en oeuvre est par contre particulièrement compliquée et difficile au niveau des différents pays qui ne présentent pas tous le même niveau de développement. La problématique du réchauffement climatique implique un changement radical, une veritable révolution dans tous les domaines : production, consommation, jusqu’au niveau personnel dans la vie de tous les jours. « Une prise de conscience de la communauté internationale globale » est indispensable, a synthétisé l’ambassadeur.

 

grilles7Les photos exposées sont le travail d’un ami, realisées au cours de ses voyages autour du monde, a-t-il enfin tenu à souligner.

Ambassade de France, Cerrito 1399, du lundi 14 novembre au 30 janvier 2017. L’exposition se fera ensuite itinérante et sera montée dans les Alliances Françaises de l’Argentine.

 

 

Photos Nina Cavielles