Célébration de la journée des droits de la femme à l’ambassade

Ce mercredi 8 mars « journée internationale des droits de la femme » a été célébré avec emphase à l’ambassade où se sont déroulés trois évènements différents mettant en avant des femmes : des portraits de femmes autour du monde, accrochés sur les grilles, des remises de décoration à des femmes argentines ayant eu un parcours hors du commun dans la promotion du français, enfin la constitution en association civile du groupe les Marianne, femmes professionnelles françaises et argentines reconnues dans leur sphère d’activités

Lamazou– C’est d’abord Titouan Lamazou, artiste peintre et navigateur, qui a investi les grilles entourant l’ambassade pour rendre hommage aux femmes qu’il a pu rencontrer au cours de ses nombreux voyages.

Cette exposition présente des portraits de femmes venant de différents pays membres de l’espace francophone, pour la plupart des réfugiées de guerre. L’artiste, incontrôlable touche-à-tout épris de voyages et de culture, rend ici un hommage à toutes les femmes du monde dont les droits sont toujours sujets de débats aujourd’hui. Parallèlement, il célèbre la diversité et la communication entre les différentes communautés. Ces œuvres très colorées peintes à l’acrylique mettent en avant la beauté de la Femme et son courage pour combattre l’adversité.
L’exposition est accrochée sur les grilles de l’Ambassade de France, Cerrito 1399, jusqu’au 31 mai.

decorationfemme– L’autre évènement ayant eu lieu à l’ambassade a été la remise de décorations
Neuf femmes argentines ont reçu des mains de l’ambassadeur, Pierre-Henri Guignard, différentes distinctions pour leur contribution à la diffusion de la langue et de la culture françaises : 4 d’entres elles ont reçu les Palmes Académiques et 5 ont été nommées dans l’ordre des Arts et des Lettres. Durant la cérémonie, l’ambassadeur a souligné l’engagement de la France dans la cause pour l’égalité homme/femme, citant le premier article des Droits de l’Homme et du Citoyen. Il a également exprimé son soutien au nom de la France aux différents mouvements contre toutes les formes de violence envers les femmes, en évoquant notamment le collectif argentin « Ni una menos », très actif ces derniers mois.

Il a décrit les différentes destinataires au moment de leur remettre les différentes distinctions comme :  » 9 femmes ordinaires qui jouent entre nos deux pays un rôle extraordinaire ».

Voici ci-dessous les noms des personnes et les distinctions attribuées.

Graciela Asteinza, Chevalier des Palmes académiques.
Professeur de français depuis 1982 elle est également la fondatrice de l’Association des Professeurs de Français de sa province.

Graciela Campopiano, Chevalier des Arts et des Lettres
Enseignante et chercheuse sur la culture et la langue françaises, elle a aussi été formatrice d’enseignants, chef de embajadordecoration2travaux pratiques et professeur titulaire du département de Français et d’Histoire de la Civilisation française.

María Marta Garcia Negroni, Chevalier des Palmes académiques
Professeur de Lettres et docteur en Sciences du langage de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) de Paris, chercheuse au CONICET, enseignant-chercheur de l’Université de Buenos Aires et de San Andrés et directrice de thèse. Elle a reçu notamment en 2011 une distinction de la Fondation Konex.

Patricia Hernandez, Chevalier des Palmes académiques
Patricia Hernandez a enseigné le français pendant 40 ans en Argentine, elle a obtenu un doctorat en Sciences du langage à l’université de Rouen en 2007 et a supervisé la mise en place des masters à distance de l’Université de Rouen en Argentine.

Nora Hochbaum, Chevalier des Arts et des lettres
Militante des droits de l’homme et experte en art contemporain, elle a été commissaire d’exposition à la Fondation Banco Patricios puis directrice du Centre Culturel de Recoleta. Elle a dernièrement travaillé à l’organisation et à l’ouverture du Parc de la Mémoire en Argentine.

Elsa Osorio, Chevalier des Arts et des lettres
Ecrivain, scénariste, journaliste et professeur elle est l’auteur de nombreux livres, dont certains traduits en plus de 21 langues. Elsa Osorio a été invitée à plusieurs salons et festivals prestigieux en France. Elle a reçu le prix Amnesty international et a été finaliste du Prix Femina.

decorationfemmes2Liliana Piñeiro, Chevalier des Arts et des lettres
Elle a été Commissaire d’exposition d’envergure internationale et directrice au Centre culturel Recoleta. En 2015 elle est à la tête de la Casa del Bicentenario. Elle enseigne également la création contemporaine à l’université Tres de Febrero. En 2010 elle a reçu le prix de la meilleure institution culturelle pour la Casa del Bicentenario.

Diana Teran, Chevalier des Palmes académiques, (en son absence l’ambassadeur a remis la médaille à son neveu, Gonzalo Teran)
Architecte, écrivain, coordinatrice culturelle et événementielle et artiste, elle a été membre du comité administratif puis vice-présidente de l’Alliance Française de Rosario. Elle fait également partie de l’Organisation Argentine des Femmes Entrepreneuses (OAME), filiale de la FCEM (Femmes Chefs d’Entreprises Mondiales).

Diana Theocharidis, Chevalier des Arts et des lettres
Danseuse et chorégraphe, ses créations ont été présentées sur les scènes de théâtres prestigieux comme le San Martín, le Colón ou le Cervantes et lors du festival en France de l’Imaginaire de Paris. Elle a créé, en 2016, « El otro cielo » au Centre Expérimental du Théâtre Colon, une représentation en l’honneur de Paris et de Buenos Aires.

diamujerembajador– Les « Marianne »

Le matin de cette même journée l’association « Marianne » a été reçue par l’ambassadeur dans les salons Ortiz Basualdo. L’association les « Marianne » qui se compose d’une centaine de membres, toutes femmes, de nationalités argentine et française, leaders dans leur respectif domaine d’activités professionnelles, s’est donnée comme objectif le renforcement des liens historiques, économiques et culturels entre les deux pays. Au cours de cette réunion le groupe s’est officiellement constitué en association civile ; le nouveau bureau compte parmi ses membres comme présidente Eugenia Botta et comme vice présidente Laurence Louvier.
http://www.marianne.com.ar

https://www.facebook.com/pages/Marianne

https://twitter.com/mariannefranarg