Exposition de la Collection Morel à la Biblioteca Nacional

Du 10 novembre au 23 décembre à la Biblioteca Nacional, la commissaire et conservatrice française Marie-Pierre Bonniol présentera son installation « Chapitre des ombres »/« Capítulo de las sombras » de la Collection Morel pour la première fois en Amérique Latine.

Marie-Pierre Bonniol est commissaire et conservatrice de la Collection Morel, programme de recherche et de mise en œuvre de textes, fictions, films, installations, expositions, programmes, et éditions créé en 2011 et qui propose des expositions au croisement entre l’art, la littérature et la philosophie. L’exposition « Chapitre des ombres », qu’elle présentera sur invitation de l’écrivain argentino-canadien Alberto Manguel, actuel directeur de la Biblioteca Nacional cherche à relier les cultures française et argentine autour du mythe surréaliste des Machines célibataires, dans la continuité de l’exposition « Les Machines célibataires » organisée en 2016 au Lieu Unique à Nantes. L’exposition comprendra une vidéo présentant le texte manifeste « Nous sommes des machines célibataires » écrit par Marie-Pierre Bonniol (et traduit en espagnol), associé aux images et à la musique de Pierre Bastien. Plusieurs artistes seront mis à l’honneur : la peintre argentine Norah Borges et ses dessins pour l’édition originale de « L’invention de Morel » d’Adolfo Bioy Casarès, la silhouette du grand artiste Marcel Duchamp, un certificat d’ombre entre les écrivains espagnol et argentin Enrique Vila-Matas et Eduardo Berti, mais également d’autres extraits de la Collection Morel parfois encore inédits. Plusieurs fois déjà exposé en Europe (France, Belgique, Luxembourg, Suisse…), c’est la première fois que « le programme Collection Morel » est présenté en Argentine.

A la Plaza del Lector à la Biblioteca Nacional, Agüero 2502, CABA.  Le vernissage aura lieu le vendredi 10 novembre à 19h. L’exposition sera accessible au public jusqu’au 23 décembre, tous les jours de 9h à 12h et de 14h à 21h. L’entrée est libre et gratuite.