Exposition « Amor es Amor. El matrimonio igualitario según Jean Paul Gaultier »

Samedi 4 heures de l’après-midi, la queue pour entrer dans le salon de los « Escudos », second étage du CCK…

A l’intérieur, il n’y a pas foule, les parois vitrées laissent voir ce qui s’y passe, mais les ordres sont stricts : le jeune gardien, à l’entrée, laisse passer, au fur et à mesure, autant de visiteurs que de personnes sortant. Il est vrai que cette somptueuse exposition ne peut s’apprécier dans son aspect théâtral qu’avec le minimum d »’intrus », que sont les spectateurs… pour des raisons esthétiques probablement : tout est blanc, ivoire, avec de petites touches de beige ou de doré et quelques roses rouges…peu !

La trentaine de mannequins, portent des vêtements de mariées, robes, costumes, jupes, souvent unisexe…visages sans traits, ni cheveux, sauf certains arborant des coiffes extravagantes, ou recouverts jusqu’aux pieds de tulle de mariée. Au centre, sur une énorme estrade circulaire simulant une pièce montée, au premier rang, un sosie de Jean-Paul Gaultier, en jupe-kilt blanche, parmi d’autres personnages sans visage, reçoit les visiteurs, cligne des yeux, ouvre et ferme la bouche et leur adresse des « bonjour », « Ah ! tiens c’est vous, je ne vous avais pas reconnu », laissant le visiteur médusé, ne comprenant peut-être pas ce que vient de lui dire, en français, le personnage de fiction.

Cette magnifique démonstration du raffinement, de la beauté et du savoir-faire de la haute couture française créée par un couturier de renom, extravagant, plein de fantaisie, est à recommander tout spécialement.

Au CCK, Sarmiento 151, exposition gratuite ouverte au public de mercredi à dimanche et jours fériés, de 13h à 20h.

Le Trait-d’Union