Célébration du 8 mai

Le siège de l’Union Française des Anciens Combattants (UFAC) de Buenos Aires a été le scénario de la célébration du 73ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale.

La cérémonie avec dépôts de gerbes, s’est déroulée à l’intérieur de la grande demeure, le mauvais temps empêchant l’usage du jardin et du patio.

Présidée par l’Ambassadeur de France en Argentine, Pierre-Henri Guignard et par le président de l’UFAC, Serge Leteur, cette traditionnelle célébration a accueilli de nombreuses personnalités de la communauté française, parmi lesquelles le consul général de France et l’agrégé militaire, mais également des anciens combattants de différents pays européens.

Avec la présence de la fanfare du régiment argentin des Patricios, qui accompagne fidèlement tous les actes de commémoration organisés par les Anciens combattants, Serge Leteur a, au micro, souligné que « dans cette guerre, des millions de personnes sont mortes, des civils surtout, une guerre qui a eu lieu à peine 20 ans après la première guerre mondiale… le monde n’avait rien appris ».

Pour sa part, l’ambassadeur Pierre-Henri Guignard a remercié la présence de la fanfare des Patricios… “qui démontre la grande amitié existant entre la France et l’ Argentine”, et a ajouté : “le 8 mai 1945 a été le jour où les hostilités se sont arrêtées. Mais aussi, pour la France, ça a été le jour de la victoire. Ce jour-là, la liberté est arrivée sur les plages de Normandie. Ce jour-là, l’histoire du monde a changé profondément” et a conclu: “Nous avons érigé un monde plus pacifique. Nous avons su construire des outils pour garder la paix”.

Au terme de la cérémonie, s’est tenu le cocktail habituel sympathique et animé.