Cristina Kirchner exprime sa solidarité à Mélenchon

Tout le monde le sait : le domicile de Jean-Luc Mélenchon et le siège de son parti, « La France Insoumise », ont été perquisitionnés.

Ces perquisitions ont été réalisées par l’Office central de la lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), dans le cadre de deux enquêtes relatives au financement de campagnes électorales et de collaborateurs du parti.

L’ancienne présidente de l’Argentine, Cristina Fernández de Kirchner, qui est elle-même au centre de nombreuses enquêtes judiciaires pour actes de corruption, a publié sur son compte Twitter un message dirigé à Mélenchon :

« La persécution judiciaire contre les dirigeants populaires en Amérique latine arrive en Europe. Toute ma solidarité à @JLMelenchon », a-t-elle écrit.

Le leader de La France insoumise (LFI), a fait sourde oreille à cette manifestation de fraternité politique internationale… pas même un simple « J’aime » sur la publication de Fernández de Kirchner.

Ana Bórmida