Remise de distinctions honorifiques à des personnalités argentines

Au cours d’une réception à l’ambassade, mardi 23 octobre, plusieurs personnalités argentines bien connues dans le monde de la culture et des arts se sont vues remettre, par l’ambassadeur, Pierre-Henri Guignard, des distinctions honorifiques : médailles de la culture et des arts pour certains et palmes académiques pour l’une d’entre elles.

Ces distinctions sont l’expression de la reconnaissance de la France pour la contribution de ces interlocuteurs argentins à la divulgation de la culture de notre pays.

La décoration honorifique française de l’ordre des Arts et des Lettres, gérée par le ministère de la Culture, récompense « les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apportée au rayonnement des arts et des lettres » soit en France, soit à l’étranger pour la France.

Quant aux « Palmes académiques », la plus ancienne des distinctions françaises décernées à titre civil uniquement, elle est remise aux membres notables du milieu universitaire. L’ordre des palmes académiques relève du ministère de l’éducation.

Les personnes distinguées dans l’ordre des arts et des lettres, au titre de chevaliers, sont :

– Gustavo Mozzi, musicien et producteur, actuel directeur du CCK. A son actif : 2 « grammys » avec un autre musicien argentin de renom Gustavo Santaolalla.

– Leopoldo Kulesz, l’un des créateurs de la maison d´édition « Libros del Zorzal » qui a publié nombre d’auteurs français. Il a été l’un des acteurs important de la nuit de la philosophie. Leopoldo chante « Brassens » dans un français remarquable.

– Daniel Divinsky, fondateur avec son ex-femme de la maison d’édition « de la flor ». Il a commencé, en 1970, à publier Mafalda de Quino jusqu’à en faire un succès mondial. « L’Editorial de la Flor » s’est au cours des ans transformée en emblème de la BD argentine avec l’incorporation de noms prestigieux comme Fontanarossa, Caloi, Liniers, Sendra ou Maitena.

– Diego Fischerman critique de musique classique et journaliste de Pagina/12 et écrivain. Il a coordonné les éditions discographiques des œuvres complètes d’Astor Piazzolla et de Mercedes Sosa pour les maisons de disques Universal, Sony et Lantower. Il conduit plusieurs programmes de radio, dont la discothèque d’Alexandrie sur « Radio Nacional Clásica ».

– María Teresa Constantin, diplômée de l’école du Louvre de Paris, historienne et critique d’art. Elle est actuellement directrice à la fondation OSDE. Elle a été l’une des interlocutrices de poids dans la mise en place du programme INNOVART (programme franco-argentin qui promeut la coopération et la mobilité entre les écoles d’enseignement supérieur artistique françaises et argentines).

– Guillermo Kuitca, artiste plastique de renommée mondiale. Il a été à la fois le commissaire et l’un des artistes exposant dans l’exposition d’œuvres d’art contemporain de la Fondation Cartier de Paris « Los visitants » (2017) au CCK. Il est, entre autres, le réalisateur du rideau de scène du Teatro Colón

– Diana Wechsler a, quant à elle, reçu les palmes académiques au grade de chevalier. Elle est historienne de l’art, chercheur au CONICET, commissaire d’expositions, critique d’art et directrice de la maîtrise de « Curaduría en artes visuales » de la UNTREF (Universidad Tres de Febrero). Elle a été le commissaire de nombreuses expositions organisées par la UNTREF avec la collaboration de l’Institut Français.

Photo : Rideau de scène du Teatro Colón