14 juillet à l’Ambassade de France

Le dimanche 14 juillet, des représentants de la communauté française d’Argentine était invitée à célébrer la fête nationale à l’Ambassade de France.

C’est sous un soleil radieux que de nombreux Françaises et Français se sont pressés devant les grilles de l’Ambassade afin d’assister à la réception officielle. Une célébration qui constitue par ailleurs un moment idéal pour les Français d’Argentine de se retrouver entre eux, pour échanger le temps de quelques heures.

Pour l’occasion, le bâtiment de l’Ambassade s’est paré de bleu, blanc et rouge pour accueillir ses hôtes. L’ambassadeur, Monsieur Pierre-Henri Guignard et son épouse, Madame Marie-Carmen Boue-Guignard étaient présents tout au long de la réception.

Un buffet somptueux était dressé avec la participation notamment de Carrefour et d’autres partenaires gastronomiques de l’Ambassade.

Alors que la réunion battait son plein, l’Ambassadeur s’est adressé aux personnes présentes : après avoir évoqué l’importance de ce moment de rassemblement qu’offre le 14 juillet, il a pu rappeler les nouveaux accords liants toujours davantage la France et l’Argentine, notamment le récent traité commercial entre l’Europe et le Mercosur. Un accord qui inquiète certains mais qui servira, selon ses mots, les intérêts tant de l’Argentine que de la France. A l’heure où son mandat touche à sa fin, Il est revenu sur les moments marquants de sa mission, comme la venue du président Emmanuel Macron ou l’organisation des élections européennes. Il a tenu à remercier la communauté française, son entourage et le personnel de l’Ambassade pour les trois ans qui viennent de s’écouler. Il se dit reconnaissant d’avoir pu représenter la France et les Français d’Argentine au cours de cette courte mais intense période.

Ont suivi les hymnes chantés « a capella » par la chorale de la fondation culturelle franco-argentine « Jean Mermoz » à laquelle s’est joint spontanément le public.

Les conversations ont ensuite repris et fait monter de plusieurs décibels le brouhaha régnant, dans une ambiance placée, comme il est habituel, sous le signe de la joie et de la bonne humeur.

 

 

Elhia Pascal-Heilmann

 

Partager sur