Lettre de Paula Forteza, députée des Français de l’étranger pour notre circonscription

Voici la lettre adressée, le 30 mai dernier, par Paula Forteza, à ses électeurs, les Français de l’étranger de la deuxième circonscription, dont fait partie l’Argentine.

Notre députée avait pris en janvier dernier la décision de quitter le groupe de « La République en Marche » à l’Assemblée nationale et, avec d’autres députés, de former un nouvel ensemble intitulé  » écologie, démocratie, solidarité ». Elle explique ses raisons.

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Je tiens à vous annoncer un choix politique que je fais ce jour: celui de la création du groupe « Ecologie Démocratie Solidarité ».

Vous le savez, j’ai quitté la République en Marche et les bancs du groupe majoritaire en janvier dernier. A cette occasion, j’avais expliqué les raisons de mon départ dans une lettre que je vous avais adressée.

Je le sais, ce choix avait à l’époque interrogé certaines et certains d’entre vous. Certains y ont lu une forme de trahison, d’autres un choix de conviction. Pour ma part, je suis toujours restée cohérente avec les valeurs que j’ai porté (sic) en 2017.

C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai fait le choix, avec 16 de mes collègues, de créer un groupe à l’Assemblée nationale: « Ecologie Démocratie Solidarité ». J’en (sic) aurai l’honneur et la responsabilité de le co-présider avec Matthieu Orphelin. Des députés reconnus pour leur compétence et leur expertise seront à nos côtés.

Ce groupe est un groupe de propositions et d’actions. Il s’inscrit dans la cohérence d’une démarche politique constructive, qui refuse l’opposition stérile mais qui reste exigeant et vigilant sur des principes fondamentaux.

La crise que nous traversons nous oblige, plus que jamais, à ne pas refaire les mêmes erreurs qu’en 2008. Elle ne doit pas en cacher une autre: celle de l’urgence climatique, celle de la crise économique et sociale qui vient.

Ce groupe aura 15 combats prioritaires. Vous en trouverez le détail ici [Merci de vous reporter sur le site de ce groupe que vous retrouverez sur la Toile]. Ils s’inscrivent dans la continuité des 30 propositions issues de la consultation du Jour d’Après que j’avais initié (sic) il y a un mois.

La question de la lutte contre les inégalités constitue ma pierre d’angle. Vous connaissez mon engagement personnel sur les questions numériques et de démocratie. Je m’attellerai dans les prochains mois à continuer de les porter. 

Ce nouveau groupe n’est pas un abandon. Bien au contraire, c’est ma façon, intime, avec mes convictions profondes, de porter dans les deux prochaines années vos intérêts, ceux des citoyens établis hors de France. Je serai la première co-présidente d’un groupe à être issue d’une circonscription des français (sic) de l’étranger. Je souhaite que ce groupe soit aussi le moyen de renforcer votre voix à l’Assemblée tout en dessinant un nouveau décider ensemble (sic). Nous avons aujourd’hui l’occasion unique de changer de modèle et bâtir une société plus juste, plus solidaire et plus durable.

Paula Forteza

(Lettre publiée dans Députés des Français hors de France)

Partager sur