Adieux à Madame l’Ambassadrice de l’UE

Après quatre ans au Vénézuéla, Aude Maio-Coliche est arrivée à Buenos Aires en 2017, première femme et première française à occuper le poste d’ambassadeur de la délégation de l’Union Européenne en Argentine.

Le pays reprenait alors ses relations diplomatiques et commerciales avec l’Europe. Le G20, la Conférence des Nations Unies et l’OMC ont été, à l’époque, l’occasion de nombreux événements et visites internationales. Aude Maio-Coliche s’est impliquée, avec le poids de son expérience de la région latino-américaine, à poursuivre des consensus sur différents programmes et à signer des accords de coopération dans les domaines les plus divers universitaire, économique, commercial, politique, etc… Sensible à la cause des femmes, elle a fait de l’Argentine l’un des pays sélectionnés pour la mise en œuvre des programmes SPOTLIGHT* et GANAR GANAR** que lançaient l’UE aux côtés d’ONU Femmes.

Inlassable communicatrice, elle a diffusé le travail et le rôle que l’UE déploie à travers ses délégations. Elle a su promouvoir les accords de coopération financés par l’UE et donner une continuité, à la concrétisation d’accords avec deux gouvernements successifs de tendances politiques bien différentes. Elle met en lumière l’importance de cette continuité dans la relation bilatérale en citant à titre d’exemple, la négociation commerciale de l’accord MERCOSUR-UE conclue en 2019 sous le gouvernement Macri, tandis que la partie politique de cet accord a été scellée plus tard sous le gouvernement Fernandez : une subtilité diplomatique qui a son importance selon une fonctionnaire formée à l’ école de l’Union Européenne qui, chaque jour, se trouve confrontée aux 27 points de vue de ses états membres, et arrive naturellement à promouvoir le dialogue, générer les consensus et trouver les solutions nécessaires.

Au cours de cette dernière année, Aude a créé un « Team Europe » avec les 21 ambassadeurs des pays européens représentés en Argentine pour faire face aux défis sanitaires, économiques et sociaux posés par la pandémie, en partageant les expériences de la gestion de la pandémie avec le gouvernement argentin.

La « despedida » virtuelle que lui a dédié l’Association Marianne a été l’occasion de révéler un aspect moins connu de l’ambassadrice. A cette rencontre ont participé à côté des Marianne deux invitées spéciales : Viktoria Lovenberg, chef de la section économie et commerce de la délégation de l’UE en Argentine et Céline Giusti, première secrétaire de l’ambassade de France. Toutes les personnes qui ont pris la parole ont souligné le rôle de modèle de l’ambassadrice, une femme qui a réussi à concilier ses objectifs professionnels avec son milieu familial, et ont aussi unanimement mis en avant l’humilité et la bonne disposition qu’elle a déployées dans les différentes occasions où sa participation a été sollicitée.

Sur l’écran de l’ordinateur se sont déroulées les images qui ont rappelé la présence d’Aude Maio-Coliche aux nombreux événements organisés par les Marianne : “Mieux avec elles”, “Femmes dans l’Agro et “Potenciando Mixidad” en 2019 le dernier événement présentiel avant la pandémie, au Palais San Martin, “Femmes dans la diplomatie”, enfin en 2020 les conférences “Frontières, souveraineté et intégration régionale en temps de pandémie” et la conférence regards croisés “Les sujets qui préoccupent les Français et les Européens”.

Un toast a clôturé cette rencontre, qui bien que virtuelle n’en a pas moins été chaleureuse et a réussi à émouvoir l’invitée.
Pour reprendre les mots de Céline Giusti, Aude Maio-Coliche a su présenter une UE féminine, dynamique et compétente. 

L’ambassadrice quittera Buenos Aires le 31 août et après un bref séjour à Bruxelles, repartira relever de nouveaux défis, dans une nouvelle mission comme chef de division de la région centre-africaine comprenant le Tchad, la République démocratique du Congo, la République centrafricaine, la République du Congo (Brazzaville), le Burundi, le Rwanda, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon et Sao Tomé-et-Principe.

Le nouvel ambassadeur de la délégation de l’UE en Argentine, l’espagnol Amador Sánchez Rico, arrivera le 1er septembre, accompagné de sa femme, de nationalité française, elle-même fonctionnaire de l’UE dans le domaine de la coopération.

 

*SPOTLIGHT

https://lac.unwomen.org/es/noticias-y-eventos/articulos/2019/3/lanzamiento-spotlight-argentina

**GANAR GANAR

https://lac.unwomen.org/es/que-hacemos/empoderamiento-economico/ganar-gan

 

Partager sur