Atelier de lecture sur « L’augmentation » de Georges Perec

Latelier dirigé par Silvia Hopenhayn, écrivaine et journaliste, sur le texte de Georges Perec, est organisé par l’Alliance Française.

Quatre rencontres sont prévues : les jeudis à partir du 19 mai de 18h30 à 19h45 par vidéoconférence.

En décembre 1968, Georges Perec a écrit pour la revue « L’Enseignement programmé » un texte, adapté pour le théâtre sous le titre L’augmentation, mais resté à ce jour inédit en librairie : L’art et la manière d’aborder son chef de service pour lui demander une augmentation. L’auteur nous délivre alors un récit aussi réjouissant que critique, aussi ludique qu’ironique, qui s’attache à proposer toutes les solutions possibles et envisageables pour un employé en quête d’augmentation de vaincre les stratégies de sa hiérarchie pour satisfaire sa demande, y compris la séquestration dudit chef de service.

Georges Perec est l’un des principaux représentants de l’OULIPO, l’Ouvroir de littérature potentielle, groupe de travail né en 1960 et regroupant mathématiciens, physiciens, amoureux du langage et écrivains qui tous, travaillent sur la littérature sous contrainte. Ce groupe s’intéresse à la manière dont un texte peut naître en appliquant dans son écriture une consigne, une structure, une forme. C’est au sein de ce laboratoire de l’écriture que s’exprime Georges Perec à partir de 1967. Rapidement, son art se trouve marqué par ce courant littéraire comme c’est le cas dans La Disparition (1969), écrit sans jamais utiliser la lettre « e » (disparue). Reconnu pour sa virtuosité stylistique, Georges Perec est tout autant un conteur du quotidien que de lui-même, comme le montre son livre Je me souviens ou encore W. ou le souvenir d’enfance.

Organisation de l’atelier

Sous la forme d’un atelier littéraire, Silvia Hopenhayn, propose une expérience de lecture commentée, à voix haute et en français. Après une brève présentation de l’auteur, de sa vie ainsi que de son impact sur le courant littéraire OULIPO, elle se penchera sur sa relation avec Raymond Queneau mais aussi sur l’importance de son œuvre dans la littérature française ainsi que ses répercussions aujourd’hui. Cette présentation sera suivie d’une lecture en français d’un de ses romans, « L’art et la manière d’approcher son chef de secteur pour demander une augmentation ». Les commentaires sur la lecture pourront être faits dans les deux langues (français et espagnol).

L’évènement aura lieu en visioconférence, sur ZOOM, téléchargeable depuis tout type d’appareil. Le lien de la réunion sera envoyé par mail à tous les inscrits.

Quatre ateliers sont proposés tous les jeudis du 19 mai au 9 juin entre 18h30 et 19h45. L’atelier est payant : 4400 pesos (4100 pour les membres AFBA et retraités)

NB : Il n’est pas nécessaire de lire le livre au préalable. Du matériel de lecture sera distribué afin de suivre la réunion. Toutefois, une compréhension orale du français est nécessaire. 

Pré-inscription : cultura@alianzafrancesa.org.ar

 

Partager sur