Spécial élections: Chirac toujours gagnant

Temps radieux, vacances scolaires des établissements français, rien ne poussait les électeurs français à se rendre aux urnes si ce n’est un sursaut démocratique face aux surprenants résultats du premier tour, à l’éviction de Lionel Jospin au profit de Jean-Marie Le Pen dans le duel présidentiel du second tour. De fait, seulement un tiers des personnes inscrites (c’est-à-dire 1 488 au premier tour et 1 530 au second sur 4092) a voté, sans compter ceux qui n’ont jamais figuré sur les listes électorales par désintérêt ou manque d’information.

L’électorat français de Buenos Aires a toujours majoritairement voté à droite, tout comme le reste des Français de l’étranger : Jacques Chirac a donc remporté 39 % des voix au premier tour et a bénéficié du report des voix démocratiques au second tour, réunissant 89,21 % des suffrages. En revanche, Jean-Marie Le Pen a plafonné à 10,79 %…

Notons cependant que Lionel Jospin a réuni 25,9 % des voix au premier tour aux dépens des petits candidats qui ont réalisé des scores moins importants qu’en France. A souligner, pourtant, le score supérieur en Argentine d’Alain Madelin (5,6% contre 3,8 % en France), de Corinne Lepage (2,2 % contre 1,8 %), de Christine Boutin (2,2% contre 1,2 %) et de Daniel Gluckstein (0,7 % contre 0,4 %).

Tandis que les législatives, en juin prochain, sont déjà au coeur du débat en France, les Français de Buenos Aires devront, cette fois-ci, pour voter établir une procuration à une personne inscrite sur la même liste électorale qu’eux en France. Une démarche nécessaire pour participer à une élection qui va déterminer la composition du futur gouvernement. Rien n’est joué d’avance.