Bernard Clavel n’est plus

Bernard Clavel est mort début octobre. Auteur de très nombreux romans, dont certains composaient de grandes sagas (« La grande patience », « Les colonnes du ciel », « Le royaume du Nord »), il reconstituait des moments de l’histoire (la guerre de 1914-1918, l’implantation française au Canada) avec une attention portée tout particulièrement à la vie des plus humbles. Il avait remporté le prix Goncourt en 1968 pour « Les fruits de l’hiver ». S’il avait été déçu des adaptations portées au cinéma de ses livres, il avait participé à l’adaptation pour la télévision de « L’espagnol » en 1967, qui fut un gros succès et qui reste une référence dans ce domaine (on peut se procurer le DVD édité par L’INA et distribué par Arcades). Bernard Clavel se disait « homme de terre et d’eau » comme cet extrait de « La table du roi » le laisse deviner : « Le fleuve est plus sinistre que jamais. Une nuit de suie souffle sur un flot d’encre. C’est pourtant toujours le nord qui domine mais des nuées épaisses écrasent les collines. Des nuées qui semblent naître de la terre ».

Silvia Cauquil

Partager sur