Théâtre : La omisión de la Familia Coleman (Le cas de la Famille Coleman)

Après deux ans de voyage de par le monde, La omisión de la Familia Coleman (Le cas de la Famille Coleman) est de retour â Buenos Aires dans la salle où elle a vu le jour au théâtre « Timbre 4 ».

Coleman_FB_0000_afiche_640Cette pièce incontournable du circuit théâtrophile porteño a été maintes fois primée et n’a cessé d’être à l’affiche depuis sa création en 2005.

C’est une tragi-comédie familiale dirigée par le génial Claudio Tolcachir, fruit de mois d’improvisations et d’investigations des différents comportements quotidiens au sein d’une famille réunissant une grand-mère, sa fille et ses 4 petits-enfants. Cette famille sans figure tutélaire, sans patriarche, où les responsabilités sont altérées voire ignorées, fonctionne comme un clan où la mise à mal des habitudes familiales devient le propre de la famille. Mais un élément vient perturber le fragile équilibre de cette famille : la grand-mère, pilier du clan, est hospitalisée. Surgit alors la fille prodige, élevée loin de la famille par le père, venant disloquer cette drôle d’organisation chaotique qui ne tenait que par un fil. Les monstruosités familiales éclatent au grand jour avec un tel naturel que le public s’identifie forcément. Le brio des acteurs, comédiens ou protagonistes à leur insu, on ne sait plus très bien, suscite une empathie bien réelle chez le spectateur. D’ailleurs le public entrait déjà dans la salle, comme à l’intérieur d’une maison tel un intrus ou un invité témoin du quotidien de cette famille. Peu s’en faut pour nous convaincre que certains passages sont improvisés tellement les comédiens maîtrisent leur jeu de scène ! L’œuvre est édifiante. Le public y trouve son compte de réalisme et de burlesque salutaire.

A voir ou à revoir au Théâtre « Timbre 4 » tous les dimanches à 19h et 21h15 salle rue México 3554.

Julie Coupet

Partager sur