Présence d’autrices françaises à la Feria del libro

Deux jeunes autrices françaises sont invitées à la 46ème édition de la « Feria Internacional del libro ».


Jeunes et engagées elles participeront à des rencontres et présenteront leurs ouvrages.

– Caroline Fourest 

Cette écrivaine autrice d’un essai, traduit en espagnol sous le titre de « Generación ofendida – De la policía de la cultura a la policía del pensamiento » (Ed. Libros del Zorzal), donnera une conférence vendredi 29, à 20h30, dans le salon Tulio Halperín Donghi sur le thème « Que futuro para la libertad » inclus dans le cycle « Pensar el futuro », elle sera accompagnée par Hector Pavón, journaliste, éditeur général adjoint du magazine culturel Ñ du journal Clarín.

Caroline Fourest est également essayiste, journaliste et cinéaste, elle milite pour les droits des femmes et des homosexuels. Elle présentera son essai « Generación ofendida », samedi 30 à 18h30 dans le salon Tulio Halperín Donghi au cours d’une table ronde réunissant autour d’elle Flavia Pittella, enseignante et journaliste de Radio Mitre, Karina Galperin, Dre Es lettres, Andrés Rosler, professeur de droit de la UBA et Andrea Calamari, Dre en communication sociale. (Avec traduction).

– Emilienne Malfatto

Journaliste et photographe, elle a obtenu le prix Goncourt du premier roman 2021 pour son livre « Que sur toi se lamente le Tigre », traduit en espagnol sous le titre de « Que por ti llore el Tigre » (Ed. Metalúcida).

La jeune femme a fait ses études en France et en Colombie, et a travaillé pour l’AFP, en France et au Moyen-Orient. Elle a également écrit un livre de non-fiction « Les serpents viendront pour toi » (Ed. Les Arènes) sur le massacre de leaders sociaux en Colombie, pour lequel elle s’est vu décerner le prix du livre Albert Londres.

– Emilienne Malfatto échangera sur son roman avec l’écrivaine Carla Maliandi et l’éditrice Sandra Buenaventura, dimanche 1er mai à 18h30 dans le salon Sarmiento.

Entrées : https://www.el-libro.org.ar/internacional/general/

Partager sur