Décès de François Magnin

ruban-noirLe Trait-d’Union a la profonde tristesse de faire part du décès de François Magnin survenu vendredi 28 février des suites d’un grave problème de santé. Intéressé dès sa création par le projet éditorial du Trait-d’Union, François s’y implique avec dynamisme et entrain et devient membre actif et l’un des piliers de l’association responsable de la publication.
Né à Paris, François vit ses années d’écolier et de lycéen à Villard-de-Lans puis à Grenoble, avant de revenir sur Paris pour faire sa « prépa » et intégrer HEC. Jeune diplômé, il s’embarque pour l’Amérique du sud et commence à travailler au Brésil d’abord, et à Buenos Aires ensuite. Il ne quittera guère plus l’Argentine. Son parcours professionnel l’a conduit à divers postes de direction dans différentes branches d’activités. Il se spécialise dans les assurances et devenu indépendant monte un cabinet de conseil en assurances bien introduit dans les milieux français. Parfaitement intégré dans la société porteña, il ne reste pas moins proche de la communauté française dont il demeure au long des années un membre reconnu. Il est, même, à un moment, fondateur et président du groupe d’anciens élèves diplômés « HEC-ESSEC-Ecoles Supérieures de commerce » résidant en Argentine.
D’un naturel aimable et spontané François savait captiver son auditoire par le récit d’anecdotes et d’aventures originales vécues ou extraites de ses lectures. Ses dernières années se passèrent entre l’Argentine et la France où il avait retrouvé, son grand amour de jeunesse.
François laisse cinq enfants et douze petits enfants.

Partager sur
Mots-clés: