Première édition des « Rencontres de l’Aéropostale »

Les rencontres de l’Aéropostale : confrontations sportives entre lycéens de toute l’Amérique du Sud, une première édition réussie

Les rencontres de l'AeropostaleLa première édition des rencontres de l’Aéropostale a eu lieu au Lycée Franco-Argentin « Jean Mermoz » de Buenos Aires du 13 au 16 mai 2015 et restera dans les mémoires des jeunes lycéens participants. L’évènement à l’initiative de deux professeurs de Mermoz, Christophe Martin, professeur d’économie et Christelle Maréchal, professeur d’éducation physique et sportive, a été fortement encouragé et appuyé par l’AEFE (Agence pour l’Enseignement du Français à l’Etranger).

88 élèves de 6 lycées français d’Amérique du Sud, villes étapes des lignes de l’Aéropostale, furent réunis pour des confrontations sportives et culturelles au lycée Jean Mermoz. L’Aéropostale est l’ancienne compagnie Latécoère créée par son fondateur du même nom qui initia les lignes aériennes postales françaises au sortir de la première guerre mondiale. En proie à des difficultés financières, la compagnie Latécoère vendit ses parts à la Compagnie Aéropostale qui ne cessa de croître jusqu’au krach boursier mondial des années 30. Pour survivre la Compagnie dû fusionner en 1933 avec d’autres compagnies aériennes françaises : ainsi fut créée la SA Air France que nous connaissons aujourd’hui.

Le lycée Jean Mermoz a donc accueilli ces jeunes lycéens dans un but de mémoire des figures marquantes de l’aviation de leur pays mais aussi de partage de valeurs sportives et culturelles. Les jeunes lycéens âgés entre 16 et 17 ans ont pu découvrir la culture de Buenos Aires, logés en familles d’accueil. Le sculpteur argentin Regazzoni leur a ouvert les portes de son atelier afin d’avoir un aperçu de l’art argentin contemporain. Les lycéens ont ensuite appris les rudiments du tango et ont goûté à l’incontournable « asado ». Les compétitions sportives se sont soldées par une victoire du Pérou pour le fair play et du lycée Jean Mermoz pour le premier prix de la rencontre tout sport confondu.

Le mot « trait d’union » prend ici tout son sens et c’est avec impatience que l’on attend qu’une autre ville se porte candidate pour accueillir la deuxième édition des rencontres de l’Aéropostale, et entamer ainsi une longue série d’échanges sud-américains.

©AmbassadeDeFrance

Partager sur