Sécurité: une préoccupation légitime

« L´insécurité » s´est installée au sein des préoccupations de la société argentine. Il est nécessaire de prendre conscience de ce phénomène social… Très souvent la meilleure protection est de savoir prendre les précautions données par les organismes de sécurité, la police et autres et qui ne sont, en fait, différentes de celles que dicterait le simple bon sens.

Les risques. Dans un contexte général où la criminalité augmente, le gouvernement de la ville de Buenos Aires semble s´être penché sur le sujet et tente de prendre des mesures pour endiguer la délinquance, notamment des mesures de contrôles installés dans différents points de la ville ainsi qu´aux issues de la capitale. La réalité est différente en province. Contrairement à l’idée véhiculée par la rumeur, l’enlèvement d’enfants, jusqu’à ce jour, reste exceptionnel. Deux cas récents concernant des adolescents ont été largement commentés par la presse parce que leur issue a été dramatique mais en fait, très peu de cas sont portés à la connaissance des autorités (soit parce qu´il y en a peu, soit parce que les familles ne les dénoncent pas). Le risque majeur, c’est l’agression pour obtenir de l’argent : agressions de toute sorte, dans la rue, au sortir des banques, ou des distributeurs automatiques de billets, en voiture à l´arrêt aux feux rouges et également dans les taxis pris dans la rue, etc. La liste est longue et des plus variées. Mais c´est encore le plus souvent la nuit que l´on peut être attaqué, surtout à l’entrée ou à la sortie de la maison. Les femmes seules ou avec un enfant sont, bien évidemment, une cible plus accessible.

La prévention. Souvent, à la demande de leurs propres services de sécurité, les entreprises internationales ou argentines ont sensibilisé leur personnel local et étranger au thème de l´insécurité. Certaines ont organisé des réunions d’informations pour les familles, sollicitant l’intervention de la police argentine ainsi que celle de l’attaché de Sécurité de l’ambassade de France. Elles ont répondu aux questions et distribué une liste de consignes de sécurité. La presse (La Nación) a également diffusé des conseils utiles : il s’agit le plus souvent d’adopter une attitude de bon sens.

Pour apprendre et savoir se protéger, il est recommandé de consulter les sites internet se référant à ce problème. Le premier est un site du ministère des Affaires étrangères qui s´adresse aux touristes visitant Buenos Aires, dont les conseils sont également valables pour tout le monde : www.diplomatie.gouv.fr, puis conseils aux touristes et cliquer sur Argentine.

Le second est le site de la « Policia Federal Argentina », où est répertoriée une série de recommandations élaborées en connaissance de cause par cette institution, www. policiafederal.gov.ar (servicios a la comunidad). Enfin il est également instructif de consulter le supplément spécial que le journal La Nación a publié il y a un peu moins d´un mois ; http://www.lanacion.com.ar/espec/seguridad/index.asp?origen=novedad

Le Consulat tient à jour son plan de sécurité (comme dans tous les consulats du monde) et collabore étroitement avec les responsables de sécurité de l´Ambassade.

Et les enfants ? La question des enfants reste la plus préoccupante pour les parents. La première démarche consiste à les rendre attentifs à leur environnement, repérer et signaler les choses suspectes (des gens statiques dans un endroit désert par exemple). Les zones peu fréquentées et mal éclairées peuvent être propices à d’éventuelles agressions. Entre le lycée et l’Avenida Libertador, par exemple, on a bien enregistré quelques agressions et des élèves ont été dépouillés de leurs biens et vêtements… Il faut donc éviter de s´habiller avec des vêtements de marque, trop ostentatoires. Les déplacements en groupe sont plus sécurisants. Signalons qu´une concertation a eu lieu entre le lycée, les parents d’élèves et le commissariat de quartier qui a abouti au renforcement du patrouillage de la police autour du lycée. Au collège franco-argentin également, la surveillance policière a été renforcée.

Quelles précautions ? Les réunions d’information ont déclenché une prise de conscience. La sécurité, on en parle. Chacun peut faire le bilan de ses propres risques en élaborant une réflexion rationnelle personnelle et décider des mesures qu’il peut prendre : à son domicile, en voiture, sur le chemin de l’école, etc. Chacun est acteur de sa propre sécurité. Une fois mises en œuvre les précautions, il faut périodiquement réactiver sa vigilance et celle de ses proches. On peut alors vivre plus tranquillement et avoir confiance.

Quelques conseils parmi d´autres: Pour entrer et sortir de chez soi, observer la rue, faire si besoin, plusieurs tours avant de rentrer, exiger la présence du vigile. Préférer les remises pour les déplacements de nuit. En cas d’agression, ne pas résister, disposer à la maison d’une somme « décente » (on peut estimer 1000$) de même que sur soi (100$). Eviter les voitures modèles haut de gamme, et les camionettes 4×4.

Par ailleurs le consulat, dont l´une des préoccupations majeures est justement le thème de la sécurité, recommande à tous les Français de se faire immatriculer ainsi que d´informer tout changement d´adresse. Il est également recommandé de lui dénoncer tout délit dont on a pu être victime ; le consulat, fait en effet régulièrement le point avec les autorités de police.