Célébration du 11 novembre 2018 : 100ème anniversaire de l’armistice de la première guerre mondiale

Après les dépôts de gerbes aux anciens combattants ainsi que, selon une tradition interrompue durant quelques années mais judicieusement reprise, à l’hôpital Cesar Milsten, l’ancien hôpital Français, les représentants de la communauté française accompagnant l’ambassadeur, Pierre-Henri Guignard se sont rendus cette année au cimetière de la Chacarita.

Ambassadeur d’Allemagne

Les ambassadeurs britannique Mark Kent et allemand, Jûrgen Mertens ont voulu dans un geste hautement symbolique marqué la fin d’un malaise entre leur deux pays par l’inauguration d’un portail connectant les parties du cimetière réservé d’un côté aux britanniques et de l’autre aux allemands, morts durant la Grande Guerre. Un mur avait été élevé entre les deux parcelles en 1920, en signe d’hostilité.

Du côté français la lecture des noms des 300 argentins d’origine française morts sur le champ de bataille, a renforcé tout le caractère émouvant de cette cérémonie

Plus tard, Pierre Henri Guignard et Jürgen Martens, les ambassadeurs de France et d’Allemagne, lors de la réception à l’Ambassade de France, rappelaient que le monde fait aujourd’hui face à de nouvelles menaces et ont lancé un appel pour la paix dans le monde, la coopération entre les peuples et le développement du multilatéralisme.

Pierre-Henri Guignard a souligné de façon imagée que « la paix n’est jamais définitivement acquise, elle est comme une flamme, il faut toujours la garder vive ».