La visite en Argentine de Thomas Piketty

Thomas Piketty 43 ans, grand économiste français, a visité cette fin de semaine la capitale argentine. Au programme de son séjour : réception à la« Banco Central » argentine, conférence à la« Fundacion OSDE », entrevue avec la Présidente Cristina Kirchner et promotion de son livre, « Le Capital au XXIème siècle ».

DSC_0642 (2)

Conférence du vendredi 16 janvier à la « Fundacion OSDE » ©KatelAndréani

 

 

Prix du meilleur jeune économiste de France (2002) et Prix YrjöJahnsson (2013), Thomas Piketty est un talentueux économiste français, professeur à l’École d’économie de Paris et directeur d’études à l’EHESS, spécialiste des inégalités économiques. Auteur du livre «  Le Capital au XXIème siècle » paru en 2013 et déjà traduit en anglais, l’économiste se lance désormais dans la promotion de sa version en espagnol éditée le 24 novembre dernier. C’est dans ce cadre que l’auteur est venu s’exprimer lors d’une conférence organisée par la « Fundacion OSDE » vendredi 16 janvier à Buenos Aires. Et c’est une salle comble qui a ovationné son travail.

Le jour même, l’économiste français a notamment été reçu au siège de la « Banco Central » argentine, où il a déjeuné avec son président, Alejandro Vanoli, le ministre de l’économie argentin, Axel Kicillof et l’ambassadeur de France, Jean-Michel Casa. Thomas Piketty, qui avait déjà émis par le passé son opinion sur la question des fonds vautours, a critiqué lors de sa conférence les décisions de la justice américaine à ce sujet. Il a été reçu samedi par la présidente Cristina Kirchner, avant de se rendre à la librairie « El Ateneo Gran Splendid » afin de dédicacer ses livres en espagnol.

Thomas Piketty lors de sa séance de dédicaces à "El Ateneo Gran Splendid" ©KatelAndréani

Thomas Piketty lors de sa séance de dédicaces à « El Ateneo Gran Splendid » ©KatelAndréani

Le livre de Thomas Piketty a déjà été vendu à plus de 1,5 millions d’exemplaires dans le monde. Pour expliquer son succès, l’auteur s’est contenté d’affirmer :« Peut-être que c’est parce que c’est un livre accessible. Les gens se sont lassés d’entendre que l’économie, c’était trop compliquée ». Mélange d’histoire et d’économie, «  LeCapital au XXIème siècle » n’a pas fini de faire parlé de lui. Car plus que de simples propositions économiques, c’est un ouvrage qui défend une justice sociale dans un monde où près de la moitié des richesses mondiales est détenue par 1% de la population.

Partager sur