L’accord franco-argentin de reconnaissance mutuelle des diplômes

Le 30 mars dernier, l’Ambassadeur de France, Jean-Michel Casa, ainsi que le Secrétaire aux Politiques Universitaires du Ministère de l’Éducation argentin, Aldo Caballero, se sont retrouvés à Rosario afin d’écrire une nouvelle page de la coopération universitaire des deux pays. Retour sur cet accord bilatéral.

dsc_6491

© Ambassade de France

Signé entre la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI), la Conférence des Université (CPU), et leurs homologues argentins, le « Consejo Inter-universitario Nacional » (CIN) et le « Consejo de Rectores de Universidades Privadas » (CRUP), l’accord franco-argentin de reconnaissance mutuelle des diplômes est avant tout un nouvel outil de la coopération universitaire entre l’Argentine et la France. En facilitant la comparaison et l’interprétation des titres d’enseignements supérieurs dans les établissements français comme argentins, l’accord vise à encourager la mobilité des étudiants et des professeurs dans les deux pays, afin d’engager des programmes communs de recherche et de double-diplôme.

Elisabeth Crépon, vice-présidente de la CDEFI, et Jean Peeters, vice-président de la CPU, ont donné une importance supplémentaire à ce nouvel accord en se déplaçant spécialement pour l’occasion. Car bien que cette signature soit un appui aux relations universitaires franco-argentines, celle-ci dépend avant tout des accords de coopération signés entre les différents établissements et de leur participation conjointe à des programmes de mobilité encadrée.

Cet accord de reconnaissance bilatérale des diplômes, comme incitation à la mise en relation des établissements d’enseignement supérieur, est donc un plus incontestable pour la promotion de la mobilité étudiante entre l’Argentine et la France. 4ème au rang des destinations choisi par les étudiants argentins en mobilité internationale, l’Hexagone enregistre tous les ans près d’un millier d’inscriptions argentines dans ces établissements d’enseignement supérieur.