La journée d’une rêveuse (et autres moments)

D’après « La Journée d’une rêveuse » et « Rio de la Plata » de Copi, adaptation et mise en scène Pierre Maillet, avec Marilú Marini et Lawrence Lehérissey, (piano). En français, sous-titres espagnol. Les 17, 18 et 19 juin à 20h, le 20 juin à 18h – CCK – Sala Argentina. Sarmiento 151

la-journee-dune-reveuse-4-tristan-jeanne-valesLe metteur en scène Pierre Maillet rend hommage au romancier et dramaturge argentin Copi en associant et adaptant ses textes « La journée d’une rêveuse » et « Rio de la Plata » pour confier un rôle sur mesure à Marilu Marini, la plus française des comédiennes argentines. À travers un montage de textes ponctué de chansons, la mise en scène de Pierre Maillet nous plonge subtilement dans l’attachant univers de Copi.

« Copi est un immense artiste, qui a travaillé dans plusieurs champs pluridisciplinaires. C’est un dessinateur qui a beaucoup publié dans des journaux comme le Nouvel Observateur, notamment le personnage de La Femme Assise, qui est le plus connu et qu’il a fait pendant une dizaine d’années. Il a dessiné pour Libération. C’est ça qui l’a fait connaître dans les années 1970, mais Copi est aussi un immense auteur de théâtre, de romans et de nouvelles. Le spectacle que j’ai créé avec la comédienne Marilú Marini est une forme d’hommage à Copi, autant qu’à Marilú d’ailleurs. C’est assez troublant de la voir jouer le théâtre de Copi. Quand Marilú Marini, qui a créé le rôle au théâtre de La Femme assise, dit Rio de la plata, on se demande où est Copi, où est Marilú. C’est très beau, très troublant ». Pierre Maillet

Partager sur