Aéroflorale II

Une idée originale pour promouvoir le développement durable en provenance de Nantes, proclamée capitale verte de l’Europe pour l’année qui vient de s’écouler

aerofloraleIIUn astronef fictif, digne du grand nantais Jules Verne, s’est « posé » jeudi 6 dans la nuit au beau milieu de « la Avenida de Mayo » à quelques mètres de la Plaza de Mayo. Aussi originale que spectaculaire, « l’Aéroflorale II » a été créée par la compagnie de théâtre La Machine pour illustrer l’Expédition végétale qui s’est déplacée dans plusieurs villes d’Europe et du monde : Bruxelles, Anvers, Amsterdam, Turin, Istanbul, Santiago du Chili, d’où elle vient. Dans chaque ville-étape, pendant quatre jours, des scientifiques, des politiques et des professionnels de l’environnement ont échangé avec leurs homologues locaux et se sont tenus à la disposition des habitants pour leur faire découvrir les possibilités offertes par les végétaux en matière de production d’énergie « phytovoltaïque ». L’Aéroflorale II, inspirée des extravagants objets volants de Leonardo da Vinci surprend par sa taille, plus de 15 mètres de haut et son dessin original, -sorte de jardin industriel animé- : au centre d’une structure d’acier, une profusion de plantes est entourée par de gros ballons, des pales de ventilateurs en mouvement et d’autres objets mobiles. Comme le souligne la porte-parole de la ville de Nantes « si nous voulons faire réagir les gens (sur les problèmes environnementaux et les modes de vie urbaine) il faut arriver à eux par les émotions, les idées et les images. C’est ainsi que l’on pourra les motiver ». Tel est en filigrane l’objectif de ce spectacle de rue avec cette machine inédite.

 

Mots-clés: