La coopération franco-argentine à 50 ans de la visite du Général de Gaulle

En hommage au 50ème anniversaire de la visite du Général de Gaulle en Argentine, plusieurs événements ont été organisés à Buenos Aires afin de célébrer les relations de coopération entre la France et l´Argentine.

En octobre 1964, le Général de Gaulle, alors Président de la République Française, s’envole pour un voyage de près de 3 semaines à travers l’Amérique du Sud.Visite considérée aujourd’hui comme historique, il sera accueilli triomphalement dans la plupart des pays où il sera reçu. C’est à l’occasion du 50ème anniversaire de son passage en Argentine, que le Ministère des Relations Extérieures et du Culte et l’Ambassade de France se sont associés pour organiser un colloque célébrant« Cooperación, Afinidad y Alianzas » entre les deux pays, ainsi qu’une exposition retraçant le voyage du Général au« Palacio San Martin ».

Le Général de Gaulle en Argentine | Octobre 1964

Le Général de Gaulle en Argentine | Octobre 1964

Le « Coloquio Francia-Argentina »s’est déroulé les 2 et 3 octobre dernier dans l’auditorium Belgrano du Ministère argentin des relations extérieures.Organisé en partenariat avec l’Ambassade de France et l’Université Nationale Tres de Febrero (UNTREF), l’événement a rassemblé de multiples intervenants français et argentins. C’est Yves Saint-Geours, Directeur général de l’administration et de la modernisation au sein du ministère des affaires étrangères français, qui a ouvert le bal des conférences. L’historien et diplomate a analysé la profondeur de la relation existant entre les deux pays, notamment en faisant référence aux nombreux éléments historiques qui la composent et en invoquant l’attention renouvelée de la France, et plus encore, de l’Europe, pour les pays d’Amérique du Sud. Le reste de l’après-midi a été consacré au récit et à l’analyse du voyage du Général de Gaulle en Argentine, avec notamment l’intervention de Hebe Carmen Pelosi (Universidad Católica Argentina-UCA), de Mario Ranalletti (UNTREF) et de Matthieu Trouvé (Institut d’Études Politiques de Bordeaux).

Les intervenants Hebe Carmen Pelosi, Mario Ranalletti et Matthieu Trouvé © Katel Andréani

Les intervenants Hebe Carmen Pelosi, Mario Ranalletti et Matthieu Trouvé © Katel Andréani

L’inauguration de l’exposition « De Gaulle en Argentine, 1964-2014 : 50 ans de coopération France-Argentine » a eu lieu le jeudi 2 octobre dans la soirée au « Palacio San Martín ». Dans son discours présentant l’exposition, l’Ambassadeur de France, Jean-Michel Casa, a souligné l’ancienneté des relations qui unissent la France et l’Argentine, tout en saluant les événements qui ont été organisés pour célébrer ce cinquantenaire dans les deux pays. Parallèlement, l’ambassade d’Argentine à Paris a ainsi également célébré l’événement en organisant un Cycle « Culture et Droit de l’Homme » et une autre exposition photographique sur la visite du Généralde Gaulle est en place à l’ « Espacio Arte » de l’aéroport d’Ezeiza jusqu’au 31 octobre. Le Ministre argentin des relations extérieures, Héctor Timerman, a quant a lui souligné l’importance de l’accord de coopération culturelle, scientifique et technique signé le 3 octobre 1964, permettant à l’heure actuelle une coopération qui « n’a jamais été aussi intense ». L’inauguration a notamment été marquée par la présence du dessinateur « Quino », qui fête lui aussi cette année les 50 ans de « Mafalda », son personnage emblématique.

Jean-Michel Casa et Héctor Timerman © Katel Andréani

Jean-Michel Casa et Héctor Timerman © Katel Andréani

Ces événements ont permis une réflexion sur les relations entretenues par la France et l’Argentine depuis ces 50 dernières années et sur la nécessité de renforcer la coopération entre le vieux continent et les pays émergents d’Amérique du Sud. La visite en Argentine du Président de la République Française, François Hollande, prévue à l’automne austral prochain, ainsi que l’organisation en mars 2015 d’un Congrès académique prévoyant la signature de différents accords, s’inscrivent dans cette même volonté de renforcer les relations existantes entre les deux pays.