Journée Baudelaire à l’Alliance pour les 150 ans de la mort du poète

Cette journée est organisée en hommage à Charles Baudelaire, décédé il y a 150 ans cette année, et rassemblera plusieurs spécialistes du « poète maudit ».

Baudelaire est l’un des poètes français les plus connus du XIXème siècle, notamment pour son recueil « Les Fleurs du Mal ». C’est en 1842, alors qu’il atteint sa majorité, qu’il commence à écrire ses premiers textes. Il devient par la suite journaliste et critique d’art et littéraire. Il découvre en 1847 l’écrivain américain Edgar Poe qui le fascine et qu’il reconnaît comme un « semblable », il décide alors de le faire connaître en France et traduit personnellement ses œuvres.  Il signera également plusieurs ouvrages, dont « Les Fleurs du Mal » qui paraît en 1857, englobant presque la totalité de sa production poétique. A peine sortie, cette œuvre fait polémique et est poursuivie pour immoralité, avec comme conséquence la censure de six pièces du recueil, traitant notamment de l’homosexualité, accompagnée d’une triple amende à l’encontre de l’auteur et des deux éditeurs. Très affecté, Baudelaire sombrera dans la misère et la maladie. Il meurt en 1867 à tout juste 46 ans.

Plusieurs spécialistes prendront part à la journée organisée : Claudia Moronell, professeure à la Universidad Nacional de La Plata (UNLP), ainsi qu’Estela Blarduni, Walter Romero, LucíaVogelfang, Ana María Rossi et Sergio Di Nucci, professeurs à la Universidad de Buenos Aires (UBA). La convocation se déroulera en plusieurs parties présentées chacune par l’un des invités : « Baudelaire aux multiples facettes » par Estela Blarduni, « Le droit de parler de soi, une lecture des journaux intimes de Baudelaire » par Claudia Moronell, « Baudelaire/Ernaux : dynamiques de la ville et construction de subjectivité » par Walter Romero et LucíaVogelfang, « Jorge Semprún et Baudelaire : le langage et l’écriture de la beauté » par Ana María Rossi, et Andrei Makine, enfin « Quand sur les steppes russes, Baudelaire cesse d’être un poète maudit » par Sergio Di Nucci.

Dans la Bibliothèque au siège de l’Alliance Française, Córdoba 946, mardi 7 novembre à 19h. L’entrée est libre et gratuite.

Partager sur