Un accord de 100 millions d’euros entre l’AFD et la banque argentine BICE

Présente en Argentine depuis septembre 2017, l’Agence Française de Développement –AFD- vient de signer lundi 8 avril un accord exceptionnel avec la banque d’investissement argentine BICE (Banco de Inversión y Comercio Exterior).

Présente en Argentine depuis septembre 2017, l’Agence Française de Développement –AFD- vient de signer lundi 8 avril un accord exceptionnel avec la banque d’investissement argentine BICE (Banco de Inversión y Comercio Exterior), en présence de l’Ambassadeur de France en Argentine, Pierre-Henri Guignard, la directrice de l’AFD en Argentine, Juliette Grundman, le président de la BICE, Francisco Cabrera et le directeur général de la BICE, José Luis Morea.

Le prêt de l’AFD s’élève à 100 millions d’euros et sera versé à la BICE afin de permettre le financement de projets durables et soutenables notamment dans le secteur des énergies renouvelables. Il s’agit du premier financement de l’AFD effectué en faveur d’une organisation financière argentine, et signe, d’après Juliette Grundman, le début d’une collaboration franco-argentine plus approfondie sur le plan économique et financier mais aussi et surtout sur les thématiques du développement durable.

Banque publique Argentine, dont l’unique actionnaire est l’état argentin, la BICE est pionnière dans l’investissement et l’impulsion de projets visant notamment à développer un secteur énergétique plus durable dans le pays, capable de s’adapter aux changements climatiques. L’Agence Française de Développement, est quant à elle une instance de financement qui vise à soutenir des projets ayant pour objectif d’améliorer la vie quotidienne des individus à travers le monde, et travaille ainsi dans les secteurs touchant à l’éducation, l’environnement, l’égalité des sexes ou encore la santé.

Cet accord est important tant pour l’AFD que pour la BICE, sur le plan économique, que symbolique. Grâce à l’appui de l’AFD, la BICE se voit offrir l’opportunité d’approfondir les projets dans lesquels elle était déjà impliquée, mais également d’en financer d’autres et d’élargir son panel d’offres. Les fonds octroyés par l’AFD serviront notamment à l’impulsion de projets visant à développer les énergies renouvelables, au financement d’initiatives de petites et moyennes entreprises qui promeuvent la création d’emploi et les investissements auprès d’entreprises dirigées par des femmes.

 

Elhia PASCAL-HEILMANN.