Le 25 mai, votons !

Bien que l’Europe continue d’être secouée par les rebondissements liés au Brexit, calendrier oblige, les élections européennes 2019 se préparent au sein des 27 pays de l’Union européenne (UE).

En France, elles se dérouleront le dimanche 26 mai en métropole et le 25 mai pour les Français résidant sur le continent américain notamment. Alors que la campagne électorale bat déjà son plein en France, l’équipe du Trait-d’Union vous propose une série d’articles sur les enjeux de ces élections, articles que vous pourrez consulter en amont du vote.

Organisées tous les 5 ans, les élections européennes renouvellent les mandats des 705 (au lieu des 751 précédents) députés du parlement européen siégeant à Strasbourg.

Ces élections se dérouleront dans tous les pays de l’UE, sauf peut-être au Royaume-Uni, dont la situation à l’heure actuelle reste confuse. On y élit les représentants au suffrage universel direct selon les règles du scrutin proportionnel. Ce dernier s’oppose au scrutin majoritaire, en vigueur pour la plupart des élections françaises. Le nombre de députés attribué par pays dépend principalement du poids démographique de chaque état membre. Ainsi, cette année la France votera pour élire 79 députés, soit cinq de plus par rapport aux précédentes élections, au cas ou la question du vote du Royaume-Uni était éclaircie avant la date butoir du 22 mai. Contrairement aux suffrages précédents, les listes de candidats sont valables pour la France entière sous la forme d’une circonscription unique et non par région comme c’était le cas auparavant. A noter qu’il faut disposer d’au moins 5% des votes (voir schéma vie-publique.fr) pour obtenir des sièges au sein du parlement, et ainsi faire accéder un candidat au poste de député.

Afin d’assurer le bon fonctionnement de l’Union, les pouvoirs du parlement sont multiples et essentiels. Tout d’abord, les députés européens assurent la représentation directe de tous les citoyens européens. De plus, l’institution a une importance capitale dans les prises de décision au sein de l’Union. C’est notamment au sein du Parlement, en collaboration avec le Conseil des ministres, que sont votées certaines lois européennes, initialement proposées par la Commission européenne. Avec le Conseil des ministres de l’UE et la Commission Européenne, le Parlement fait partie du Triangle Institutionnel Européen. Institutions clefs de l’UE, elles se partagent notamment les pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire de l’Union. Toutefois, une lecture approfondie de leurs prérogatives montre une structure souvent complexe où les pouvoirs se chevauchent ; éléments préjudiciables que les détracteurs de l’Europe ne se privent pas d’utiliser pour critiquer son fonctionnement. A titre d’exemple, aucune de ces trois institutions ne dispose de compétences exclusives en matière législative ou exécutive. Elles peuvent être amenées à faire usage de ces pouvoirs à diverses occasions.

Elhia Pascal-Heilmann.

 

Source vie-publique.frdisponible sur https://www.vie-publique.fr/actualite/dossier/europeennes-2019/europeennes-2019-tout-savoir-vote-infographie.html