Poursuite de la visite du groupe de députés Amitié France-Argentine

La délégation de députés français, actuellement en Argentine, a continué son programme d’activités á Buenos Aires, où elle a assisté à plusieurs réunions avec ses collègues argentins.

Les deputés Brahim Hammouche (MoDem-Moselle), Alain Perea (LREM-Aude) Nicolas Forissier, président du groupe (LR-Indre) et Jean-Luc Lagleize (MoDem-Haute Garonne), se sont entretenus mercredi et jeudi matin à la Chambre des députés avec leurs homologues argentins et ont passé en revue des sujets touchant à l’économie, l’éducation, l’environnement.

En dialogue avec Le Trait-d’Union, Alain Perea s’est dit convaincu que “les présidents Macri et Macron s’entendent bien, et que nous devons ensemble, les deux pays, construire un avenir commun”. Le député LREM a consideré à propos des enjeux économiques, qu’on « subit à l’heure actuelle une conjoncture que tout le monde souhaite sincèrement passagère ! Moi, ce que je connais de l’Argentine, ce que je peux apprécier depuis trois jours, me laisse penser que l’Argentine va vite se redresser”.

Pour sa part, Jean-Luc Lagleize s’est exprimé sur la coopération économique bilatérale et sur les préparations de l’accord entre l’Union Européenne et le Mercosur. “L’Argentine et la France coopèrent déjá, et continueront à coopérer…. Par exemple sur l’accord entre l’UE et le Mercosur, l’idée est de se rencontrer, de se comprendre, d’éviter certains nombre de fantasmes et d’idées toutes faites, et de confronter la réalité, tout simplement”, a-t-il déclaré.

Le député du Mouvement Démocrate a adressé un message aux citoyens français qui résident en Argentine: “Vous habitez dans un super beau pays, mais n’oubliez pas de revenir de temps en temps”.

Mercredi en fin d’après-midi les députés français et une douzaine de députés argentins se sont retrouvés dans les salons de l’ambassade pour une réception organisée avec des représentants de la communauté française. L’ambassadeur, Pierre-Henri Guignard, a, dans son discours de bienvenue, souligné que l’Argentine était entrée dans une période de crise, -comme d’ailleurs de nombreux autres pays-, et qu’il avait pour sa part assuré le « Jefe de Gabinete » du gouvernement argentin –équivalent à notre premier ministre – du total soutien de la France et de son appui dans ses démarches auprès du FMI. A son tour dans ses mots de remerciements à l’ambassadeur et à ses équipes pour la magnifique organisation du séjour de sa délégation en terre australe, le président du groupe « Amitié France Argentine », Nicolas Forissier, a ponctué que les deux pays étaient comparables dans leurs nécessités de profondes réformes.

La délégation devait se rendre vendredi à Mendoza avant de repartir vers la France.