La présidence de Buenos Aires Accueil

Pour être présidente de Buenos Aires Accueil il faut de solides qualités et beaucoup d’énergie.

En effet la présidente doit avoir un bon contact avec les membres de l’association et bien sûr avec les différents représentants des services officiels français. Il faut organiser des activités en centre ville et en banlieue et tâcher d’aider les nouveaux arrivés à s’insérer au mieux dans la vie de leur nouveau pays. C’est pour cela qu’elle doit s’entourer d’une équipe efficace choisie en début de mandat. En résumé il lui faut être charismatique, organisée, psychologue, créative et n’oublions pas, très énergique.

Quoi qu’il en soit, la plupart des présidentes ont beaucoup apprécié leur rôle et l’ont quitté avec une certaine nostalgie.

Karin Dhadamus est la présidente actuelle de Buenos Aires Accueil. Faisons sa connaissance.

Karin est belge et sa langue maternelle est le néerlandais, pourtant son français est impeccable. Elle parle aussi bien le français que l’anglais, l’espagnol, le néerlandais l’allemand ou le portugais. Elle a fait des études de droit et à ce titre a travaillé à Bruxelles, Washington et au Brésil.

Pourtant en 92 elle se lance dans une nouvelle voie tout en maintenant sa profession au sein de la Banque Mondiale pour le Brésil. Elle achète une maison à Bruxelles, et la remodèle pour, en 97, recevoir les premiers clients dans ses chambres d’hôtes.

Elle apprécie énormément ces contacts humains avec des visiteurs venant de différents horizons. Et elle voyage.

Durant ces années à Bruxelles elle découvre une deuxième passion : le tango. Elle vient à Buenos Aires en 2007 pour des vacances avec sa fille Merjis qui n’a que 4 ans elle y perçoit la chaleur humaine, l’importance des relations familiales et la place donnée aux enfants dans la société porteña… et elle découvre le « vrai » tango argentin avec un professeur extraordinaire. Elle revient plusieurs années de suite et décide que sa vie et celle de sa fille s’épanouissent harmonieusement à Buenos Aires.

Aujourd’hui Merjis va au lycée Mermoz. Karin dirige son hôtel boutique et chambres d’hôtes  » Marcel de Buenos Aires », elle danse divinement bien le tango et assure avec énergie et enthousiasme la direction de Buenos Aires Accueil.

Elle apporte à l’association ses qualités d’entrepreneure, son énergie et son sens des contacts humains. Ses connaissances étendues de l’histoire (de la Belgique, de l’influence belge en Argentine et bien sûr l’histoire de l’Argentine) ainsi que ses connaissances approfondies de la ville et de ses monuments lui permettent de proposer des visites très intéressantes. Enfin, son biculturalisme lui donne l’envie et les moyens d’ouvrir Buenos Aires Accueil vers d’autres cultures de pays francophones.

Une nouvelle année se présente, et bien qu’il y ait moins d’expatriés en Argentine (que dans les années de Menem et Cavallo) nous attendons avec beaucoup d’impatience et d’anticipation une nouvelle version de Buenos Aires Accueil, plus ouverte sur la francophonie et les nombreux attraits de cette ville jeune et effervescente qu’est Buenos Aires.

 vous de jouer Karin ! Nous attendons beaucoup de vous !

Bianca McMaster