« L’anomalie », un Goncourt extravagant et attrapant !

L’académie Goncourt a désigné en novembre dernier, lors de la réouverture des librairies, le roman L’Anomalie d’Hervé Le Tellier, publié chez Gallimard.

Plus d’un million d’exemplaires vendus et près de 40 traductions dont celle en espagnol publiée par Seix Barral : La Anomalía.

C’est le huitième roman de ce mathématicien, docteur en philosophie, linguiste, diplômé du Centre de formation des journalistes de Paris, président de l’Oulipo, acronyme de “Ouvroir de littérature potentiel”. En 2013, ses Contes liquides remportent le Prix de l’humour noir, Le Tellier est également auteur de poésies et de nouvelles

Succès considérable pour ce roman original entre science et philosophie sans oublier l’humour, un roman empli de questions existentielles et métaphysiques passionnantes, ayant trait à l’amour, la famille, le suicide, à la réalité et aux leçons que l’on tire ou non de l’expérience. Un livre à la fois grand public et littéraire.

Organisé en trois parties bien équilibrées, l’auteur présente 11 personnages confrontés à une situation inattendue voire insensée suite à un phénomène inexplicable survenu sur le vol Air France 006 d’un Boeing 707 reliant Paris à New York. Lors de ce vol, une divergence spatio-temporelle va bousculer les destins des passagers. Chaque personnage est associé à un genre littéraire dont l’auteur reprend les codes. Ainsi se télescopent des passages type roman policier, roman psychologique, et d’espionnage aux lisières de la science-fiction entraînant une succession de styles, de ruptures, avec un rythme passant du polar à l’intime en touchant aussi le social, l’anticipation….
Différentes destinées, différentes occupations, différents lieux de vie pour ces 11 personnages qui n’ont rien en commun si ce n’est de se trouver dans le même vol et qui sont confrontés avec leur double.

Cette histoire audacieuse, virtuelle associe poésie et rigueur scientifique : un thriller palpitant sortant des sentiers battus mais posant des questions fondamentales car ce roman nous amène à faire notre propre introspection, à nous poser des questions souvent philosophiques. « Qu’est-ce qui est essentiel dans nos vies ? Qu’aurait pu être notre vie si nous avions choisi une voie plutôt qu’une autre ? » L’auteur suggère des questions sur la réalité du monde qui laissent perplexe, il joue avec nos certitudes pour nous interroger sur notre place dans la société. Il tend un vrai miroir au lecteur.

Un roman efficace et addictif, drôle et légèrement mélancolique qui donne énormément de plaisir à mesure que le scénario se déroule, une histoire palpitante à ne pas manquer !

L’anomalie d’Hervé Le Tellier (Ed. Gallimard) 329 pages, traduit en espagnol sous le titre La anomalía (Ed. Seix Barral)

Elisabeth Devriendt

Partager sur