Contes de la forêt vierge de Horacio Quiroga

Dans ces contes qui se passent en Argentine, dans la région de Misiones, les animaux de la forêt tropicale sont dépeints comme de véritables personnages, avec leurs sentiments et leur volonté. Ils en deviennent presque plus humains que certains hommes.

La tortue géante sauve l’homme blessé en le transportant sur son dos jusqu’à Buenos Aires, le perroquet se venge du tigre qui lui a arraché les plumes de la queue, les coatis trouvent les petits de l’homme assez gentils pour se laisser apprivoiser, les raies affrontent les tigres pour sauver un homme blessé, leur ami, alors que les caïmans et les surubis protègent leur fleuve des bateaux à vapeur…

Horacio Quiroga est né en Uruguay en 1878 et mort à Buenos Aires en 1937. Il a vécu dans la forêt tropicale de la région de Misiones. C’est là qu’il a écrit ces « Contes de la forêt vierge ». Il est considéré comme un des maîtres du conte latino-américain.

Les « Contes de la forêt vierge » sont traduits en français aux éditions Seuil-Métailié.