Le journalisme d’investigation d’Alice Odiot

La semaine passée, la journaliste audiovisuelle Alice Odiot était en déplacement dans la ville de Buenos Aires. Venue parler de son dernier documentaire, « Zambie : à qui profite le cuivre ? », la française a été reçu par l’Alliance Française et est intervenue dans le cadre du 9ème Congrès National et International du FOPEA.

Alice Odiot lors de sa conférence à l'Université de Palermo ©KatelAndréani

Alice Odiot lors de sa conférence à l’Université de Palermo ©KatelAndréani

« Nous les journalistes, sommes habités par le doute ». C’est ainsi qu’Alice Odiot a entamé sa conférence ce jeudi 6 novembre lors du 9ème Congrès National et International du « Foro de Periodismo Argentino » (FOPEA). La française, nommée en 2012 « meilleure journaliste audiovisuelle », a présenté une réflexion sur la thématique de l’investigation et sur la manière de raconter des histoires pouvant modifier la réalité.

Son documentaire retrace l’histoire, durant près de 10 ans, de l’évasion fiscale d’une multinationale exploitant du cuivre en Zambie. Apportant les preuves de cette fraude, et plus encore, de la pollution engendrée par la technique d’extraction du cuivre à bas coût utilisée par la multinationale, Alice Odiot et Audrey Gallet ont fait des vagues, influençant les élections présidentielles qui se déroulaient alors dans le pays et remettant même en cause le fonctionnement de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

« Pour être écouter, il ne faut pas trop parler ».

Laisser s’exprimer les personnages et les images, filmer la réalité tout en ayant conscience que l’histoire racontée va la modifier, c’est sur ces bases qu’Alice Odiot a exposé au grand jour le scandale du cuivre en Zambie. Et selon elle, cette histoire est loin d’être un cas isolé. Manipulations fiscales et désastres environnementaux sont des thématiques profondément liées à l’exploitation des matières premières, sur le continent africain, tout comme en Argentine ou dans les autres pays sud-américains.

Le documentaire « Zambie : à qui profite le cuivre ? » de Alice Odiot et Audrey Gallet est disponible à l’emprunt au siège de l’Alliance Française de Buenos Aires (Cordoba 946).

Mots-clés:,